Err

Des produits ingénieux pour une pratique médicale simplifiée !

LITHIASE URINAIRE



La maladie

La lithiase urinaire est une pathologie fréquente, récidivante qui touche environ 10% de la population1,2. Il s'agit de la formation de calculs dans le haut appareil urinaire (rein, uretère), ou dans certains cas particuliers dans la vessie. Elle peut évoluer de longues années de façon asymptomatique, si ce n’est des douleurs lors de la miction et/ou des douleurs lombaires, ou bien nécessiter un traitement en urgence (colique néphrétique : crise très éprouvante qui touche 120 00 personnes en France chaque année), voire parfois engager le pronostic vital.

Connaître la composition d’un calcul est essentiel car elle influence non seulement le traitement mais également le risque de récidive et la prise en charge à long terme3. Les plus fréquents, à hauteur de 70%, sont les calculs d'oxalate de calcium.

Les facteurs de risque

Facteurs alimentaires :

  • Trop de produits laitiers, de protéines animales, de sel, de chocolat, de fruits secs, de charcuterie, de sucres rapides, etc..,. dans l'alimentation
  • Apport de fibres alimentaires trop faible et ne pas boire assez d’eau

Facteurs familiaux :Dans 40% des cas, l'origine du calcul provient d'une maladie héréditaire (exemple : la cystinurie)1,2

Infections urinaires : Certains germes présent dans notre appareil urinaire favorisent l'accumulation de sels minéraux, formant des calculs phospho-ammoniaco-magnésiens.

Anomalies du pH4 :

  • Un pH acide (inférieur à 5,5) favorise la formation des calculs d’acide urique, de cystine et d’oxalate de calcium
  • Un pH alcalin (supérieur à 6,8) favorise la lithiase infectieuse et phospho-calcique

Anomalies anatomiques tel que le syndrome de jonction pyélo-urétérale, le diverticule caliciel, le rein en fer à cheval...


Les différents types de calculs rénaux

Les calculs de phosphate de calcium et les calculs de struvite (aussi connu sous le nom de lithiase infectieuse) se forment à un pH dit "trop basique", c'est-à-dire à un pH urinaire supérieur à 6,2. Pour éviter la récidive de tels calculs, il est nécessaire de maintenir un pH urinaire inférieur à 6,2. Pour cela, Genius-Med propose le produit Lit-Control pH Down qui consiste à diminuer le pH urinaire tout en utilisant des produits naturels. 

En savoir plus sur : Lit-Control pH Down 

Calcul de phosphate de calcium

Calcul de struvite

La formation de calculs d'acide urique ou de cystine est favorisée dans de l'urine ayant un pH dit "trop acide", c'est-à-dire inférieur à 5,5. Pour éviter la récidive de ces calculs, il est nécessaire de maintenir un pH urinaire supérieur à 5,5. Pour cela, Genius-Med propose le produit Lit-Control pH Up qui consiste à augmenter le pH urinaire tout en utilisant des produits naturels. 

En savoir plus sur : Lit-Control pH Up

Calcul d'acide urique

Calcul de cystine

Les calculs d'oxalate de calcium peuvent se former dans une urine à pH quelconque. Si votre calcul n'a pas fait l'objet d'une analyse complémentaire et que vous ne savez pas à quel pH urinaire il a été formé, il est recommandé d'utiliser le complément alimentaire Lit-Control pH Balance, qui permet l'inhibition de la cristallisation des calculs d'oxalate.

En savoir plus sur : Lit-Control pH Balance 

Calcul d'oxalate de calcium


Nos produits

La lithiase touche 10% de la population en France et est en constante augmentation dans les pays industrialisés. Environ 15% des patients lithiasiques non traités présentent une récidive l’année suivante, et 50% des patients lithiasiques présenteront une récidive au cours des 5 prochaines années.

Pour lutter contre la lithiase, nous offrons une gamme complète pour :

      • Le diagnostic : collecteur de calcul ; collecteur d’urine ; pH-mètre (mesure du pH)
      • La prévention : avec des compléments alimentaires
      • Le traitement : via nos fibres lasers et le Lit-Control pH Up et le Lit-Control pH Down

1. Grases et al. Urinary pH and renal lithiasis. Urol Res 2012; 40 (1): 41-46. 
2. Grases F, et al. Simplified methods for the evaluation of the risk of forming renal stones and the follow-up of stone-forming propensity during the preventive treatment of stone-formation. Urolithiasis. Février 2016 ; 44(1):77-82 
3. J.-D. Gaf et E. Féraille, Importance de l'analyse du calcul dans l'exploration de la lithiase rénale, 2000 
4. Cunha BA. An infectious disease and pharmacokinetic perspective on oral antibiotic treatment of uncomplicated urinary tract infections due to multidrug- resistant Gram-negative uropathogens: the importance of urinary antibiotic concentrations and urinary pH. Eur J Clin Microbiol Infect Dis (2016) 35:521–526